L'enfant: Développement Physique

La question du développement de l’être est importante dans le sens ou toutes ses dimensions doivent être considérées.

Inter-European March 4, 2021

« Le développement est défini comme l’ensemble des transformations qui affectent les organismes vivants ou les institutions sociales. » Cela nous renvoie à l’ensemble des étapes qui conduisent un organisme vivant à une organisation sociale d’un état primitif à un état plus élaboré (Fernandez, 2002, p. 1).

Dans  Deutéronome 6 :5 et dans 1 Thessaloniciens 5:23, la Bible nous suggère que tout homme (enfant et adulte) est donc 3-dimensionnelle.: Le corps, l’âme et l’esprit. Si le corps est la partie physique (matérielle) de l’être, l’âme et l’esprit en sont les parties immatérielles et sont d’ailleurs souvent difficiles à différencier. Mais si l’âme réfère au siège des émotions, des sentiments (cœur), l’esprit quant à lui fait référence à la partie éthique, le siège de la raison, de la logique (jugement). Cependant, toutes ses parties ne peuvent être segmentées, elles sont donc inter reliées et interagissent les unes sur les autres. La question du développement de l’être est donc importante dans le sens ou toutes ses dimensions doivent être considérées alors que nous accompagnons nos enfants dans leur expérience vers le statut d’adulte.‬‬

Développement Physique chez l’Enfant (le Corps)

“Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.” (Luc‬ 2:52‬‬‬‬‬‬‬‬‬)

Une fois fécondé, l’enfant commence à grandir. La croissance est donc un élément fondamental pour juger de la bonne évolution de l’enfant. Des la naissance et même dans le sein de la mère il existe des courbes sous la base de certains  indices de croissance normale (la taille et le poids).  La croissance de l’enfant ne s’arrête pas mais peut varier en fonction de certains éléments tels que : 

L’hérédité : « les enfants reflètent les habitudes de croissance et la taille de leurs parents. Les parents qui ont connu une croissance lente et un développement pubertaire tardif peuvent observer le même schéma chez leurs enfants. La taille finale que ces enfants atteignent est généralement normale. » (Teague & Najar, n.d ).

Les causes congénitales (présentes à la naissance) « provoquent des troubles de la croissance, notamment un retard de croissance intra-utérine, des anomalies squelettiques et les modifications chromosomiques. Un retard de croissance intra- utérin peut résulter d’infections maternelles, du tabagisme ou de la consommation d’alcool et/ou de drogues pendant la grossesse. » (Teague & Najar, n.d).

Les maladies et les médicaments, « les affections considérées comme chroniques peuvent réduire la croissance car elles empêchent le corps d’utiliser correctement les nutriments. Les maladies touchant les reins, le tube digestif, le cœur ou les poumons sont des exemples d’affections pouvant influer sur la croissance. Certains médicaments utilisés à fortes doses ou pendant de longues périodes peuvent affecter la croissance. Si les effets des médicaments pris régulièrement vous préoccupent, parlez-en au médecin qui les a prescrits. » (Teague & Najar, n.d).

Les problèmes nutritionnels, Plus généralement, le problème est une mauvaise alimentation avec des nutriments inadéquats ou de mauvais groupes d’aliments ou encore pas assez de calories. (Teague & Najar, n.d; Pillitteri, 2006 ; Perry et al., 2020).

 Les problèmes psychosociaux. Les situations dans lesquelles la vie familiale de l’enfant est perturbée ou malheureuse engendrent un stress intense. Cela est également vrai lorsque l’enfant manque d’amour, de constance ou de soutien émotionnel. Ce stress  peut précipiter un retard de croissance. Chez ces enfants, la croissance reprend normalement dès que ces problèmes et le stress disparaissent. (Teague & Najar, n.d; Pillitteri, 2006 ; Perry et al., 2020).

Les problèmes spirituels. Le récit de Marc 9 :17 -28 nous montre que les possessions démoniaques entre autres peuvent aussi freiner le développement de l’enfant. 

NB : il y a aussi l’hormone de croissance (GH) et les hormones sexuelles (testostérones et estrogènes) ou les traitements hormonaux qui influencent sur la croissance de l’enfant. Le défaut ou la surproduction peut entraîner un problème au niveau de la croissance : soit trop rapide, soit trop lente. 

Pour conclure cette partie, on dira que l’enfant grandit effectivement d’une manière ou d’une autre. Il n’y a pas grand chose que l’on puisse faire d’un point de vue héréditaire et/ou congénital (a moins que ce ne soit pour les prochaines grossesses), mais nous devons assurer a notre enfant. 

  • Un environnement propre et salubre pour lui éviter des infections, 
  • Respecter son calendrier vaccinal si nous sommes en zones épidémiques, 
  • Lui assurer une alimentation équilibrée, 
  • Veuillez a ce qu’il dorme suffisamment pendant la nuit
  • Maintenir un climat chaleureux a la maison/a l’école/a l’église
  • Maintenir une atmosphère spirituelle a la maison.

Comment pouvons-nous, comme éducateurs, aider le développement physique et psychosocial de nos étudiants?

Author

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *